Vous trouverez la description de la conférence inaugurale en cliquant sur le lien

Laudato si’ et l’évangile de la création …continuée

La description du cours “Morale sexuelle et familiale” est accessible en cliquant sur ce lien

Aimer avec bonheur et justesse

ECCLÉSIOLOGIE
INTRODUCTION AU MYSTÈRE DE L’EGLISE
L’Église est une réalité complexe toujours en tension entre sa nature propre et ses réalisations concrètes. Une juste compréhension de ce « mystère » est indispensable pour tous les baptisés puisqu’ils ne sauraient croire au Christ en dehors de toute dimension communautaire de la foi. Elle est d’autant plus nécessaire car, en arrière-plan de toute question, la situation dans l’Église conditionne de quelque manière l’énonciation du discours théologique, la compréhen
sion de la Tradition et du magistère et l’accueil de la Révélation. En prenant appuis principalement sur les textes du concile Vatican II (Lumen gentium en particulier), nous aborderons le mystère de l’Église dans le cadre de sa mission proprement pastorale et de sa situation dans le monde.
Sylvain BRISON
Le P. Sylvain Brison est prêtre du diocèse de Nice. Enseignant en théologie dogmatique à l’Institut catholique de Paris, il sera également directeur de l’Institut
supérieur de théologie de Nice Sophia-Antipolis à partir de septembre 2018. Délégué épiscopal pour le diaconat.
EXEGESE
INTERPRÉTER L’ECRITURE
POUR UNE LECTURE CHRÉTIENNE DE LA BIBLE
Les Écritures saintes témoignent de plus de dix siècles d’activité rédactionnelle et ont été l’objet de lectures interprétatives durant une période plus longue encore.
Ce cours d’introduction à l’Interprétation de l’Écriture présentera :
dans une première partie la Bible et les données principales de sa composition. De premières implications théologiques en seront tirées, notamment quant à la Révélation divine.
En deuxième partie , les diverses méthodes de « L’interprétation de la Bible dans l’Église » seront présentées, en suivant le document éponyme de la Commission Biblique Pontificale (v.Infra).
Dégageant pour chacune ses présupposés en Philosophie et Sciences du Langage, leur champ respectif de validité et la logique de leur ordre de présentation seront démontrés.
Philippe ASSO
Docteur en Sciences du Langage et en Théologie,(Université Lumière Lyon 2 & Facultés catholiques de Lyon) Membre actif de l’Association Catholique Française pour l’Étude de la Bible (ACFEB) Directeur émérite de l’IST
PHILOSOPHIE
LA QUESTION DE DIEU
DIEU EST-IL PLUS INTÉRESSANT QUE L’ARGENT ?
La culture philosophique contemporaine, comme la société, semble indifférente à la question de Dieu, même lorsqu’elle s’intéresse au religieux. Et le religieux se présente souvent lui-même préoccupé du politique et du social, de la Loi divine finalement, plus que de Dieu. La question métaphysique de Dieu, est-elle réellement pertinente ? Dieu peut-il être un objet de pensée et un enjeu pour l’existence des hommes préoccupés par le bien-être, l’argent et l’environnement ? En admettant que oui, compte-tenu de ses en- jeux dans la compréhension de la finitude humaine, y aurait-il des voies pour la redécouvrir dans la culture contemporaine ? Et que pourrait dire d’original la philosophie qui ne soit pas énoncé plus authentiquement par une tradition religieuse, en particulier par le christianisme ?
Pierre BENOIT
Pierre Benoit est agrégé et docteur en philosophie. Il enseigne en Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles au Lycée Massena. Ses travaux l’ont conduit dans les domaines de la métaphysique, de l’anthropologie fondamentale, de la philosophie de la famille et de l’esthétique. Il a publié Le père en personne, et Les chrétiens et les musiques actuelles. Il est diacre dans le diocèse de Nice
PATROLOGIE
AUGUSTIN   ” CHANTE ET CHEMINE VERS DIEU”
Parmi les Pères, saint Augustin (354-430) est celui qui a laissé l’œuvre la plus abondante. Sa pensée se présente fondamentalement comme un itinéraire de croissance de la foi. La vie spirituelle est pour lui un chemin, une quête, la condition de l’ homo viator qui cherche Dieu pour mieux le trouver et qui l’ayant trouvé le cherche encore davantage : « Tu nous as fait pour toi Seigneur et notre cœur est sans repos tant qu’il ne repose en toi » ( Confessions I, 1, 1.). Augustin exposa très tôt la manière dont il concevait le chemin de l’ascension vers Dieu (Cf. Psaume 11 et De sermone Domini in monte ). C’est cet itinéraire là que nous nous proposons de parcourir dans ce cours en montrant comment à travers lui se laisse saisir la théologie au- gustinienne dans toutes ses composantes.
Le Frère Elie Ayroulet (moine de saint Joseph) est enseignant- chercheur aux facultés de théologie et de lettres modernes de l’Université Catholique de Lyon.
Il y assure également la responsabilité pédagogique du master en théologie et sciences patristiques en lien avec l’équipe de chercheurs des Sources Chrétiennes
Fabrice Wendling est maître de conférences en langue et littérature latines à l’Université de Nice-Sophia Antipolis