De Léon XIII à nos jours (2ème partie)

Monseigneur Bonfils débute cette dernière journée du parcours sur le Concile œcuménique Vatican II (1962-1965). Document composé de 16 textes (4 constitutions, 9 décrets et 3 déclarations), il propose un langage adapté à un monde qui a évolué : « une Eglise prudente qui accompagne son peuple ». L’essor de l’œcuménisme est un phénomène marquant du XX siècle

Puis Gilles Bouis  nous a commenté la réception de ce concile dans le diocèse de Nice pendant les vingt et un ans d’épiscopat de Monseigneur Mouisset, de 1963 à 1984. Successeur de Monseigneur Rémond et représentant le diocèse de Nice lors de ce concile, il mit en place l’Eglise post-conciliaire avec tout ce que cela comporte comme nouveaux enseignements et nouvelles pratiques.

Pour terminer, le père Didier Dubray nous a décrit  les mouvements laïcs de Léon XIII à nos jours. Dans une société atteinte par une forte déchristianisation, l’Eglise se réapproprie son immersion dans la société grâce à Vatican II : une Eglise vivante, qui peut avoir été malade, et qui s’interroge comment annoncer le Christ aujourd’hui. .

Pour cette dernière journée de clôture du parcours de l’ “Histoire en son Eglise”, un apéritif a été organisé. Un petit reportage a été réalisé sous forme de diaporama.