La pensée sociale de l’Église est-elle toujours « notre secret le mieux gardé » ? Il semble bien que ce soit un trésor trop peu connu, même si le pape François rappelle souvent par ses écrits et par ses gestes que la foi chrétienne a une dimension sociale. Pourtant devant les défis actuels tels que repenser le travail, affronter la transition écologique, ré-enchanter la démocratie, lutter contre les inégalités ou préserver la paix, la longue tradition de la pensée sociale de l’Eglise de Rerum novarum (1891) à Laudato sí (2015) est une précieuse ressource. Elle rappelle des principes (dignité humaine, bien commun, solidarité, subsidiarité…) toujours à actualiser et elle stimule la créativité pour ouvrir des chemins de conversion personnelle et de transformation sociale.

Quand ?

Jeudi 6 février 2020 à 20h30.

Où ?

à la Maison du Séminaire

29, Bd Franck Pilatte à Nice

Participation : 5 euros

PUBLIC CONCERNE

Toute personne intéressée par le sujet.

Grégoire Catta, s.j.

docteur en théologie, maître de conférences en théologie morale, titulaire de la chaire Jean Rodhain. Directeur du Service National Famille et Société à la Conférence des Evêques de France.