Prier le Notre Père – la nouvelle traduction

La nouvelle traduction du Notre Père entrera en vigueur dans la liturgie à compter du 3 décembre, premier dimanche de l’Avent.

Nous dirons donc « ne nous laisse pas entrer en tentation » au lieu de « ne nous soumet pas à la tentation »

Quelques pistes de réflexion sur ce changement

Tout d’abord, quelques extraits du très beau livre du pape Benoit XVI, dans son ouvrage « Jésus de Nazareth »

« En ce sens, la dernière demande nous ramène aux trois premières. En demandant d’être délivrés de la puissance du mal, nous demandons enfin de compte, le Règne de Dieu, nous demandons de nous unir à sa volonte, de sanctifier son nom….Nous pouvons et nous devons considérer cette extension de la dernière demande du Notre Père comme un examen de conscience qui nous est adressé, comme une exhortation à collaborer afin que la suprématie des maux soit brisée….que nous discernions le Mal comme la véritable adversité et que jamais nous ne soyons empêchés de tourner notre regard vers le Dieu vivant. »

Et pour mieux comprendre la genèse de cette traduction, nous vous invitons à lire l’article publié par la Conférence des évêques de France, dont vous trouverez le lien ci-dessous.

2017-11-08T16:41:04+00:00

Laisser un commentaire

e24b27a89cd8945244c1909cdb887a64IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII